Qu’est-ce que le NDC

NDC – New distribution capability – est une nouvelle norme du secteur du voyage pour la distribution et la vente de billets d’avion, applicable aux compagnies aériennes, aux agrégateurs et aux agences.

Cette norme technologique a été développée par l’IATA (International Air Transportation Association), il ne s’agit pas d’une base de données ou d’un logiciel mais d’une norme développée pour échanger des données, ouverte à tous : tiers, intermédiaires ou fournisseurs informatiques.

L’objectif de ce programme est de créer et de distribuer des offres et des tarifs personnalisés, des services supplémentaires, etc. Grâce à cette distribution de données, les compagnies aériennes peuvent communiquer directement avec les agences ou les sociétés de travel management afin de mieux personnaliser leurs offres et de décider de leurs heures de sortie.

Plusieurs certifications NDC sont également disponibles et sont attribuées aux compagnies aériennes, aux vendeurs ou aux agrégateurs en fonction de leur niveau de capacité à envoyer ou recevoir des messages NDC.

Fonctionnement du système de réservation via GDS et via NDC

Depuis 1960, les compagnies aériennes travaillent avec des GDS (global distribution systems), c’est-à-dire des systèmes de réservation de billets d’avion comme Amadeus ou Sabre, pour vendre leurs vols par l’intermédiaire de vendeurs tiers (agences de voyage ou travel agents).  

Le système est basé sur une norme très ancienne appelée EDIFACT et constitue la méthode la plus largement utilisée par les vendeurs de voyages pour accéder au contenu des compagnies aériennes, mais il n’est pas très flexible pour les demandes des compagnies aériennes ou des voyageurs d’aujourd’hui. Ce manque de flexibilité commençait à porter préjudice aux compagnies aériennes, d’où la décision de l’IATA de développer la nouvelle norme NDC basée sur le langage XML, afin de rendre les réservations de vols plus rapides et plus efficaces et d’améliorer l’expérience post booking (annulations, changements de vols, etc.).  

Grâce à cette norme, il est possible:

  • Accéder à des contenus riches (les contenus riches sont différents formats de médias tels que des photos, des vidéos, des sons, de la réalité virtuelle, etc):
    • Présenter les produits des compagnies aériennes de manière attrayante, en utilisant des formats riches tels que des photos et des vidéos
    • Utilisation des tarifs, produits et informations politiques en temps réel
    • Fournir un service personnalisé basé sur l’historique des voyages et les préférences du client, s’il choisit d’être profilé.
  • Une expérience d’achat transparent:
    • Mettre tous les produits et services d’information des compagnies aériennes à la disposition des corporate buyers, réduisant ainsi la nécessité d’effectuer des réservations hors contrat.
    • Comparer tous les vols et tarifs aériens disponibles
    • Sélectionnez l’option de voyage la plus intéressante en fonction de vos préférences, qu’il s’agisse de la qualité du produit, du niveau de service, du moment de la journée ou des prix.
    • Recevez des offres personnalisées en fonction de votre historique de voyage et de vos préférences.
  • Différenciation du produit:
    • Distribution du portefeuille de produits de la compagnie aérienne dans son intégralité, y compris les services auxiliaires ou accessoires (c’est-à-dire les services supplémentaires offerts par les compagnies aériennes tels que les bagages supplémentaires, la réservation de sièges, etc.) et les tarifs promotionnels du portefeuille.
    • Présenter les produits de la compagnie aérienne de manière attrayante, en utilisant des formats riches tels que des photos et des vidéos.
    • Ajout d’informations disponibles sur chaque produit : attributs, politiques, passagers, critiques, services
    • Offrir des produits et des services à valeur ajoutée lorsque cela est possible

Offrir des produits et des services à valeur ajoutée lorsque cela est possible.

Lorsqu’un agent de voyage souhaite effectuer une réservation pour un client, il utilise les GDS. Les GDS utilisent trois sources pour obtenir les informations correspondant à la recherche:

  • Horaires: les GDS utilisent Innovata ou OAG, les bases de données officielles contenant les informations sur les horaires.
  • Tarifs: ATPCo (Airline Tariff Publishing Company) est la société chargée de regrouper et de distribuer tous les tarifs des compagnies aériennes.
  • Sièges: Les GDS recherchent les sièges disponibles en fonction des tarifs et des horaires par le biais du système de réservation des compagnies aériennes.

A ce stade, le GDS renvoie les résultats de la recherche aux agences (ou agrégateurs) sur la base des critères sélectionnés au moment de la recherche.

Si vous utilisez plutôt le système NDC:

  • Un agent de voyage crée une demande d’achat qui est envoyée à un agrégateur.
  • L’agrégateur crée une demande d’offre qui est envoyée directement aux compagnies aériennes.
  • Les compagnies aériennes déterminent un produit qui correspond à l’offre
  • Le produit est redirigé vers l’agent de voyage via l’agrégateur et l’offre ne reste active que pendant une certaine période.

Ainsi, avec NDC, après la requête du GDS, la réponse arrive directement des serveurs de la compagnie aérienne (au lieu des serveurs ATPCo où les tarifs étaient précédemment saisis). Le transporteur pourra ainsi suivre le comportement du client et lui proposer des offres ad hoc, grâce au profilage. Fondamentalement, avec l’introduction du NDC, les agences, au lieu de passer par le GDS comme elles le faisaient jusqu’à présent, passent par des agrégateurs.  

Qui a accès à la norme NDC?

Comme nous l’avons déjà mentionné, le NDC n’est ni un outil ni un logiciel mais un système de communication de données qui part de l’entreprise et va vers un tiers, dans ce cas il peut s’agir d’un tiers:

  • Agrégateur
  • Fournisseur de technologie
  • Vendeur

Dans ce scénario, chacun a son rôle à jouer:

Les compagnies aériennes créent du contenu et le mettent à disposition, les agrégateurs mettent ce contenu dans leurs systèmes, agissant comme un intermédiaire entre eux et les vendeurs. Les vendeurs développent leurs plateformes de réservation par le biais d’agrégateurs ou directement avec les compagnies aériennes. Les fournisseurs informatiques aident les entreprises, les agrégateurs et les vendeurs à mettre en œuvre le NDC.  

Niveaux de certification

Il existe plusieurs niveaux de certification qui garantissent des services différents, examinons-les ensemble:

Level 1 – Post Booking Ancillaries

Les compagnies aériennes ou les agrégateurs fournissant des services supplémentaires, tels que des sièges ou des bagages, les réservations effectuées par l’intermédiaire d’autres vendeurs.

Level 2 – Offer Management

Les compagnies aériennes et les agrégateurs qui permettent les achats et les réservations mais sont limités en termes d’assistance ou de modifications et/ou d’annulations.

Level 3 – Offer and Order Management

Les compagnies aériennes qui permettent l’achat de réservations et un nombre limité de modifications ou d’annulations.

Level 4 – Full Offer and Order Management

Compagnies aériennes ou agrégateurs qui permettent les achats, les réservations et un large éventail d’actions postérieures à la réservation, telles que les modifications et les annulations.

NDC@Scale – Volume Capability + Full Offer and Order Management

Il s’agit d’une certification spéciale qui permet un grand nombre de transactions NDC déterminées par leur configuration technique et organisationnelle, leur cas d’utilisation et leurs principales caractéristiques.

Le standard NDC comprend l’offer management et l’order management:

Offer Management

L’offre de gestion se réfère à la capacité des compagnies aériennes à proposer des packages complets comprenant des services tels que les bagages, le choix du siège, des produits complémentaires en utilisant un contenu riche.

Order Management

L’order management fait référence à la capacité de gérer les commandes NDC-drive tout au long du processus, de la réservation à l’achèvement.

Le système NDC n’est pas adopté par toutes les compagnies aériennes, en partie à cause des coûts de développement et de maintenance que certaines compagnies ne peuvent se permettre. En outre, même si elle est considérée comme une solution standard, elle n’est pas complètement standard en raison de la particularité de chaque compagnie aérienne, de la différence de structure, de modèle économique et de technologie. Une compagnie aérienne peut utiliser des agrégateurs ou des vendeurs tiers, chacun évaluant sa stratégie en fonction également de ses partenaires ou du type d’approche avec lequel il souhaite accéder au contenu du NDC.

Avantages du NDC

Pour les compagnies aériennes:

  1. Améliorer la différenciation des produits grâce à un contenu riche
 

Le contenu enrichi peut être utile aux compagnies aériennes pour montrer des images de l’avion, des sièges, etc. Il peut également inclure des descriptions, des critiques, des offres promotionnelles afin de montrer la valeur de l’offre de la compagnie aérienne.

2. Une meilleure gestion des coûts

Les entreprises qui passent au NDC pourront mieux contrôler leurs coûts et réaliser des économies que si elles utilisaient le système GDS.

  1. Augmenter le niveau de personnalisation

Grâce au NDC, les compagnies aériennes peuvent gérer le flux d’informations et mettre davantage l’accent sur les options tarifaires et les extras. Grâce à cela, les compagnies aériennes peuvent désormais adapter leurs services aux consommateurs.

Pour les vendeurs:

1. Une expérience client plus riche Grâce à la technologie NDC, les services auxiliaires ne seront plus limités comme ils l’étaient avec le GDS et les compagnies aériennes pourront montrer l’intégralité de leur inventaire directement aux agences de voyage.  

2. Un large éventail de services supplémentaires à vendre Ces dernières années, les compagnies aériennes ont modifié de nombreux tarifs pour inclure des services qui étaient auparavant inclus dans le prix en tant que services supplémentaires lorsqu’ils étaient achetés directement sur le site web de la compagnie aérienne. En raison de l’obsolescence du système GDS, il était difficile de trouver ces services en vente sur des sites tiers, mais grâce à NDC, ce problème n’existe plus.

3. Accès à des tarifs plus bas Les compagnies aériennes proposent différents tarifs aux voyageurs afin de leur offrir une certaine flexibilité (y compris pour les bagages, l’absence de bagages, l’annulation, etc.), mais certaines ont commencé à ne plus les vendre par l’intermédiaire du GDS afin de lutter contre sa domination du marché en les rendant disponibles uniquement sur ses propres sites web.    

Par exemple, Lufthansa a augmenté ses prix de pas moins de 16 euros pour les personnes réservant un vol par le biais du GDS par rapport au site web officiel.

4. Aucune surcharge  

Les compagnies aériennes ont commencé à facturer des frais supplémentaires aux agents de voyage sur les tarifs desservis par le GDS (les “frais GDS”), afin d’encourager le client à acheter directement sur leur site web. Avec NDC, les économies sont considérables car il n’y a pas de frais à payer et les vols sont donc également moins chers.

Avantages pour le voyageur:

1. Accès à des prix bas

Les voyageurs ont accès à des prix préférentiels si la compagnie aérienne utilise le système NDC car il n’y a pas de frais de GDS à payer et le prix est donc plus bas. En outre, les voyageurs peuvent bénéficier de forfaits adaptés à leurs préférences en partageant avec la compagnie aérienne des informations sur les différents programmes de redevances auxquels ils adhèrent ou sur leurs préférences en matière de sièges.

2. Expérience de réservation de bout en bout améliorée

Avec le système NDC, les voyageurs peuvent prendre un vol plus facilement et les vendeurs ont accès à toutes les options qu’ils peuvent utiliser de manière plus immédiate. Modifier ses propres préférences de voyage après une prise de contact est beaucoup plus facile qu’avant et permet d’avoir accès à différents types de voyages et de tarifs.

3. Transparence En permettant à la compagnie aérienne de fournir des informations plus complètes, le voyageur peut mieux comprendre les différences de tarifs ou les raisons pour lesquelles le prix d’un même itinéraire est différent lorsqu’il est acheté auprès d’une autre compagnie.

La transparence sur le choix des sièges ou les différents services, à l’aide de descriptions plus complètes et accompagnées de photos, donne une idée concrète de ce que l’on peut attendre du voyage en question.

Que se passe-t-il lorsque vous achetez un billet d’avion?

Lorsque nous recherchons un vol, le mécanisme de recherche (” pricing engine ” ou ” shopping engine “) combine les horaires, les tarifs et la disponibilité pour renvoyer les résultats de la recherche.   Le mécanisme de recherche examine des milliers d’options et identifie un petit nombre de résultats pertinents. Au moment où vous sélectionnez votre résultat, vous choisissez:

  • Un itinéraire – une série de vols menant à la destination choisie, également appelée “segments”.
  • Un tarif – le prix des vols avec un ensemble de règles intégrées qui l’établissent.

Créer une réservation

Lors de la réservation d’un vol, la première étape consiste à créer la réservation dans le système de la compagnie aérienne (un processus également connu sous le nom de PNR “passenger name record”). La réservation sera créée, que vous réserviez directement auprès de la compagnie aérienne ou auprès d’une agence de voyage. Si vous réservez par l’intermédiaire de ce dernier, vous utilisez un GDS ou une API qui interagit avec le système de la compagnie aérienne. Les deux points clés de la réserve sont:

  • Le passager : nom, prénom et titre
  • Les segments : les vols que le voyageur prendra pour compléter l’itinéraire + la “classe de réservation” qui sera utilisée pour chacun des vols.

Aucun paiement n’est effectué pour le moment car nous ajoutons simplement le service à notre “panier” et demandons à la compagnie aérienne de retenir notre réservation. Une fois le PNR enregistré dans le système de réservation de la compagnie aérienne, nous obtenons la réservation. Cependant, la réservation peut avoir plusieurs références:

  • Si la réservation a été effectuée par un GDS tel qu’Amadeus ou Sabre, il peut y avoir une référence de réservation et une autre référence pour le système de réservation de la compagnie aérienne.
  • Si le vol implique plusieurs compagnies aériennes, il peut y avoir des références différentes pour chaque transporteur.

Vérifiez que les segments passagers sont confirmés

Lorsque nous créons notre réservation, c’est comme si nous avions une conversation avec le système de la compagnie aérienne, nous demandons en fait à la compagnie de réserver une place dans le segment dans lequel nous voulons voler. Nous devons attendre que le système de réservation de la compagnie aérienne confirme effectivement la place sur le vol avant de pouvoir continuer. Chaque segment a un statut qui représente la réservation effectuée par le voyageur. À ce stade, nous devons pouvoir constater que le statut est passé à “confirmé”, ce qui signifie que la place du passager sur ce trajet est officiellement bloquée. Il peut arriver que la compagnie aérienne réponde “non”. Par exemple, il se peut qu’il n’y ait plus de sièges pour la classe de ce vol entre la recherche et la réservation, laissant ainsi le passager sans réservation et avec le code de statut “NO”.

Demande de services supplémentaires

Il se peut que les segments de vol ne soient pas le seul “service” que nous souhaitons dans notre réservation, mais lorsque nous examinons l’offre, nous trouvons de nombreux autres services qui peuvent nous intéresser, de l’aide supplémentaire pour les passagers handicapés à la possibilité d’amener des animaux en cabine. Toutes ces demandes peuvent être trouvées dans le système de la compagnie aérienne en utilisant les demandes de Spécial Service Request (SSRs). Un SSR se compose d’un code à quatre lettres, ainsi que de quelques informations décrivant le service. Tout comme les segments, la demande d’un SSR déclenche une conversation et nous devons attendre que la compagnie aérienne nous donne la réponse.

Déterminer les prix de vente pour les réservations

Les résultats de recherche que nous avons choisis constituent un itinéraire et un tarif, c’est-à-dire le vol que nous allons prendre et le prix que nous allons payer. Une fois que la réservation a été créée, le prix est réévalué à titre de contrôle final. Il s’agit de s’assurer que les tarifs disponibles n’ont pas changé depuis le début de notre recherche initiale et que le prix reste le même lorsque nous ajoutons au compte des données qui n’y étaient pas auparavant (comme le nombre final de passagers et le mode de paiement). Cela déterminera le prix final que nous paierons pour le vol. Le prix initial est enregistré dans notre réservation et notre panier est prêt pour le check-out.

Délivrance des billets

Lorsque vous réservez un vol par l’intermédiaire d’une agence de voyage ou du site web d’une compagnie aérienne, il n’y a généralement qu’un seul flux de paiement, mais en coulisses, il y a en fait deux étapes:

  • La réservation, qui enregistre les informations du passager et bloque temporairement la place sur le vol.
  • La billetterie, qui est le paiement qui est traité et qui donne au passager la possibilité de voyager.

Lorsque vous effectuez une réservation, le siège sur le vol n’est bloqué que pendant un certain temps. La compagnie aérienne communique une “limite de temps pour la réservation” qui nous indique pour combien de temps la place est bloquée. Si le paiement n’est pas effectué, la compagnie aérienne libère l’espace pour que quelqu’un d’autre puisse l’acheter. Avant que le passager puisse avoir le “droit de voyager”, le vendeur doit émettre le billet. Avec le billet, il existe un autre document appelé “Electronic Miscellaneous Document” (EMD) utilisé pour gérer les pénalités lors d’une modification ou d’une demande de remboursement du vol ou lors du paiement d’extras tels qu’un siège ou des bagages.  

Vision de l’avenir

Les compagnies aériennes s’efforcent de moderniser le processus de réservation. L’IATA travaille au remplacement des “réservations” et des “billets” par des “commandes” et des “paiements”. Chaque commande devrait avoir un seul identifiant standard au lieu d’avoir un millier de numéros de réservation qui prêtent à confusion. Ces changements ne concernent pas seulement l’expérience du client – ils sont conçus pour simplifier la comptabilité des compagnies aériennes, faciliter la collaboration entre les compagnies aériennes et aider à offrir des produits au-delà de l’écosystème de l’aviation.

Que se passe-t-il lorsque je recherche un vol?

Imaginez que vous cherchez un vol de Venise à Barcelone.

Afin de trouver des vols, le moteur de recherche (également appelé ” pricing engine ” ou ” shopping engine “) doit combiner intelligemment un certain nombre de données:

  • Horaire
  • Tarifs
  • Disponibilité

Examinons-les un par un pour comprendre comment ils fonctionnent et comment ils interagissent les uns avec les autres.

Horaires

Les horaires indiquent quand une compagnie aérienne a prévu de voler. Les horaires sont établis avec une heure de départ et d’arrivée et les jours où ils sont prévus. Exemple :

Iberia décide d’opérer des vols au départ de Barcelone du 1er au 31 août 2021, nous appellerons ce vol VY5636 qui utilisera un Airbus A321 pour voyager. Les compagnies distribuent leurs horaires par l’intermédiaire de fournisseurs qui les mettent également à la disposition d’autres compagnies aériennes, d’agences de voyage ou de fournisseurs de technologie. En général, ces données ne restent pas figées, les compagnies aériennes mettent à jour leurs programmes au moins une fois par jour. Les fournisseurs doivent donc travailler avec plus de 800 vols réguliers.

Tarif

Un tarif désigne le prix auquel une compagnie aérienne prévoit de vendre des places sur un vol donné et les “règles” qui déterminent ce prix.

Les tarifs dictent un certain nombre de conditions, telles que : qui peut voyager (en termes de coût), quels vols ils peuvent prendre et certaines restrictions qui déterminent comment ils peuvent être vendus ou utilisés. Par exemple:

  • Vous pouvez partir de cet aéroport
  • Vous pouvez changer votre vol mais vous devrez payer une pénalité de tant d’euros.
  • Vous ne pouvez pas faire d’escale de nuit pendant votre voyage.

Heureusement, les règles qui gèrent les tarifs peuvent être expliquées comme une méthode permettant à l’ordinateur de comprendre et de choisir un tarif qui correspond à ce que vous recherchez sans qu’une personne les décide manuellement. Comme indiqué précédemment, les compagnies aériennes enregistrent leurs tarifs dans un répertoire industriel géré par l’ATPCO, dans lequel d’autres compagnies aériennes, agences de voyage ou fournisseurs de technologie peuvent s’inscrire. Chaque compagnie aérienne peut modifier ses prix en proposant des tarifs différents plusieurs fois dans la journée. ATPCO traite plus de 10 millions de mises à jour tarifaires par jour. En outre, les compagnies aériennes proposent des tarifs différents pour le même vol au même moment, car le voyageur ne souhaite pas toujours le tarif le moins cher ou le plus restrictif.

Disponibilité

Les compagnies aériennes vendent généralement certains sièges à un prix plus bas et d’autres à un prix plus élevé, car elles savent que certaines catégories de voyageurs sont prêtes à payer davantage lorsqu’elles ont besoin d’un vol. Un vol est divisé en plusieurs “classes de réservation”, qui sont représentées par les lettres de l’alphabet. Ainsi, un vol peut être divisé en 26 buckets différents (sections) : A, B, C, D, etc.

Un exemple de tarif est : NVAKZNM3 (où la lettre N indique la classe de réservation). Les différentes classes de réservation ont des disponibilités différentes. Imaginons qu’American Airlines utilise N, V et Y comme classes de réservation pour identifier la classe économique:

N – comme le tarif économique le plus restrictif

V – le tarif économique le plus flexible

Y – comme le tarif économique qui se situe entre N et Y

Cela signifie que si un tarif économique est épuisé, d’autres tarifs économiques peuvent encore être disponibles. Cependant, les compagnies aériennes n’annoncent pas leur disponibilité, vous devez donc vous rendre au système d’information des passagers (PSS) pour vérifier. Les plus populaires qui incluent ce service sont Amadeus, Altéa et Sabre.

Comment ces trois éléments fonctionnent-ils ensemble?  

Pour connaître les résultats d’une recherche, le moteur de recherche doit combiner les horaires, les tarifs et la disponibilité. Il n’y a pas beaucoup de moteurs de recherche sur le marché, la plupart des agences de voyage utilisent des recherches qui fonctionnent par le biais du GDS. La première étape consiste à identifier l’itinéraire. Plusieurs options peuvent être envisagées si nous combinons plusieurs vols qui peuvent se connecter, ainsi que le large éventail de compagnies aériennes parmi lesquelles nous pouvons choisir. On peut prendre un vol direct ou un vol qui fait escale dans une autre ville. Une fois que vous aurez combiné les horaires et les tarifs, vous obtiendrez une série de “prix par itinéraire“. Vous constaterez peut-être que beaucoup d’entre eux ne sont pas disponibles parce qu’une ou plusieurs classes de réservation sont complètes. Le résultat final est ce qu’on appelle les “offres”.

En conclusion

Lorsque vous recherchez un vol, le moteur de recherche doit combiner les horaires, les tarifs et la disponibilité pour générer le résultat de votre recherche. Pour ce faire, il doit prendre en compte des milliers d’options et les transformer en un petit nombre de combinaisons pertinentes, et ce en quelques secondes!

BizAway e NDC

Depuis cette année, BizAway a intégré l’API de Duffel à sa plateforme (lire leur étude de cas sur BizAway ici) et il est donc possible d’utiliser le canal de distribution NDC pour les réservations auprès de certaines compagnies aériennes.

Grâce à cette intégration, BizAway permet à ses clients de réduire les prix et de rendre le processus de réservation plus rapide et plus simple. 

Nous avons estimé une économie moyenne d’environ 10% sur le coût des billets d’avion avec les compagnies qui ont signé l’accord (American Airlines, Austrian Airlines, British Airways, Brussels Airlines, Emirates, Iberia, Lufthansa, Singapore Airlines, Swiss Air), ce qui, surtout pour les grandes entreprises qui effectuent beaucoup de voyages d’affaires, se traduit par une réduction considérable des coûts”, déclare le CTO et cofondateur Flavio Del Bianco.”Le partenariat avec Duffel nous permet de réaliser des progrès technologiques rapides en vue de l’adaptation de toutes les compagnies aériennes aux normes NDC. Nous avons essayé de vivre la crise qui a touché le secteur du tourisme comme une opportunité d’amélioration afin de nous adapter encore mieux aux besoins de nos clients”.

Sources

https://www.wetravel.biz/2019/07/05/ndc-new-distribution-capability-2/
https://duffel.com/blog/what-happens-when-i-book-a-flight
https://duffel.com/ndc
https://duffel.com/blog/what-happens-when-i-search-for-flights
https://www.iata.org/contentassets/6de4dce5f38b45ce82b0db42acd23d1c/get-started-ndc.pdf