La sécurité est l’aspect le plus important à prendre en compte lorsque vous planifiez des voyages d’affaires pour votre entreprise. Lorsque nous parlons du duty of care, nous parlons de la protection des employés, et bien que nous ayons tendance à définir tous les employés/voyageurs comme égaux en principe, nous devons nous demander si c’est vraiment le cas.

Les voyageurs d’affaires ont-ils des besoins différents ? Comment gérez-vous les voyageurs LGBTQ+?

Selon l’enquête SAP Concur, rapporte Wakefield Research :

  • 95 % des voyageurs (recherche menée auprès de 8000 voyageurs d’affaires de 19 marchés différents dans le monde) ont dissimulé leur orientation sexuelle en voyage, principalement pour des raisons de sécurité.
  • 85% ont déclaré avoir changé de logement parce qu’ils ne se sentaient pas en sécurité.
  • 3 femmes sur 4 qui voyagent pour le travail (77%) ont admis avoir été harcelées ou maltraitées lors de leurs déplacements.
  • Globalement, 54 % des voyageurs ont admis que la sécurité n’était pas la priorité numéro un de leur entreprise.

Comprendre la culture locale et l’étiquette des voyages d’affaires

Comme nous le savons, il y a plus de 70 pays dans le monde où il n’est pas légalement accepté d’être homosexuel. D’après les témoignages de certaines personnes de la communauté LGBTQ+, il existe un certain nombre de règles non écrites qu’elles ont l’habitude d’appliquer pour éviter les situations dangereuses: 

  • Si les circonstances et l’environnement ne le permettent pas, ce n’est pas la peine de prendre le risque de sortir. Vous devez évaluer si le fait de sortir du placard vaut la peine de prendre le risque. Si quelqu’un vous pose des questions sur votre femme, cela vaut-il la peine de le contredire ? Vous pouvez vous trouver dans un pays où l’homosexualité est illégale et il est important de respecter la culture locale, surtout si elle est liée au travail. Par conséquent, certaines décisions doivent être pesées très soigneusement au préalable.
  • Respectez la culture locale.
  • Faites attention aux coutumes locales (par exemple, dans certains endroits d’Asie, il est considéré comme irrespectueux de manger certaines choses).
  • Souvent, dans certains pays, certaines personnes se font passer pour des membres de la communauté afin de s’en prendre à d’autres membres, faites donc bien attention aux personnes à qui vous parlez. Faites également attention aux applications que vous utilisez en voyage, car elles peuvent être surveillées dans certains pays.
  • Être discret, éviter les comportements ambigus et toujours réfléchir à ce que l’on veut dire est un bon moyen de rester en sécurité.
  • Utilisez les ressources. Vous pouvez trouver de nombreuses ressources en ligne expliquant les cultures des différents pays, les choses à faire et à ne pas faire.
  • Entrer en contact avec des personnes de la communauté peut être un bon moyen de tâter le terrain et de voir ce qu’une personne peut dire ou faire. La seule réserve est que votre coming out ne doit pas nécessairement être leur coming out et que ces personnes pourraient être mises en danger.

Que peut faire votre entreprise pour vous protéger?

Avant de vous poser des questions sur les risques éventuels dans les pays où l’homosexualité est illégale, demandez-vous: que fait mon entreprise pour me protéger?

Nous avons mentionné précédemment le duty of care, c’est-à-dire le devoir de l’employeur de protéger la sécurité physique et mentale et le bien-être général de l’employé en toutes circonstances, y compris lors de ses déplacements. En ce qui concerne les voyages d’affaires, l’entreprise doit mettre en œuvre des évaluations des risques pour tous les scénarios dans lesquels un voyageur peut se trouver. Le document qui régit tous ces processus et méthodologies et la manière dont ils sont contrôlés est la travel risk management policy.    

Si vous estimez que certains risques ou situations désagréables pouvant survenir n’ont pas été pris en compte, soulever la question auprès de votre responsable est toujours la bonne solution.  

Le duty of care contient déjà un certain nombre de points de bon sens pour la gestion de certains risques, mais il est très important pour une entreprise d’avoir une section entière consacrée à la gestion des risques auxquels les personnes LGBTQ+ ou les femmes sont les plus sensibles. 

Par exemple, comme nous l’avons déjà mentionné, dans certains pays, l’orientation sexuelle peut vous conduire en prison. Il faut donc tenir compte de toutes les variables possibles.

Chiffres de référence

Il est essentiel que tous les cas possibles soient inclus dans la travel risk management policy. Très souvent, ces personnes n’ont pas fait officiellement leur coming out, donc inclure ce type de problème dans la politique, en précisant les risques, les solutions et les personnes à contacter est la bonne chose à faire pour qu’elles puissent accéder à toutes les réponses sans avoir à déclarer leur orientation si elles ne se sentent pas en sécurité. 

Comme il s’agit d’un sujet très sensible, la présence dans l’entreprise d’une personne à qui les gens peuvent parler, qui est sensible à la question et qui n’a pas peur de se sentir en danger ou jugée, peut être un élément supplémentaire de réassurance.

Plan de sécurité

Il est important d’avoir un plan de sécurité au cas où des événements imprévus se produiraient pendant le voyage. Le processus d’élaboration de ce plan doit être préparé en même temps que l’organisation du voyage.

Certains outils d’auto-réservation de la TMC offrent des services de gestion des risques liés au voyage qui permettent de suivre la localisation du voyageur en temps réel.

Dans les situations dangereuses, la meilleure chose à faire est de garder un profil bas et d’éviter les confrontations et les affrontements.

Prise en compte de la sécurité des transgenres

Selon une étude réalisée en 2014 par Community Marketing INC, 21 % des voyageurs transgenres ont signalé des problèmes lors de leur voyage en avion en raison des contrôles de sécurité et d’identité.

En effet, certains voyageurs américains se sont plaints de problèmes liés aux scanners corporels utilisés par la TSA (Transportation system administration) et aux fouilles physiques. Les scanners corporels sont équipés d’une technologie appelée “Automatic Target Recognition” (ATR). Cette technologie analyse automatiquement l’image corporelle et affiche en réponse la photo d’un contour d’une personne générique. Il peut arriver que le scanner détecte des contours qui ne correspondent pas à l’apparence de la personne analysée et les identifie comme des anomalies. Lorsque ces anomalies sont détectées, les agents sont contraints d’effectuer d’autres tests de sécurité, comme une fouille physique de la zone signalée comme anormale.    

Cela peut évidemment créer des situations désagréables.  Le National Center for Transgender Equality souligne que la fouille, inévitable en cas d’anomalies, doit être effectuée par un agent du même sexe que la personne en face de lui (c’est-à-dire un agent masculin pour un transsexuel masculin et un agent féminin pour un transsexuel féminin). Ils soulignent également que personne ne devrait être fouillé simplement parce que les documents suggèrent un sexe différent de celui qu’il semble être, et que personne ne devrait être soumis à des questions sur son genre.     

Si cela doit arriver, ils vous recommandent de demander une recherche privée avec un témoin de votre choix.

(vous pouvez lire plus sur le témoignage de Hailey Melville).

Contacts utiles

Italie https://unar.it/portale/ https://www.infotrans.it/it-schede-38-diritto_rettifica_documenti_anagrafici https://www.wired.it/attualita/politica/2017/07/06/turismo-lgbt-vogue-italia/ https://www.facebook.com/AssoTurismoLGBT/ https://www.turismolgbt.org/ https://www.gayitaly.it/ https://it.travelgay.com/

Espagne https://felgtb.org/ http://ibdigital.uib.es/greenstone/sites/localsite/collect/monografiesHistoriaNatural/index/assoc/Monograf/iesSHNB_/2020vol0/31p495.dir/MonografiesSHNB_2020vol031p495.pdf    

USA https://www.facebook.com/groups/TransAlliance1/?ref=br_rs https://travel.state.gov/content/travel/en/international-travel/before-you-go/travelers-with-special-considerations/lgbti.html https://www.tsa.gov/transgender-passengers https://southernequality.org/emergency-help/ https://alturi.org/